Pop up 1. Choisir et Maitriser l’avenir de son troupeau Quels sont les intérêts apportés par la génomique dans le choix des reproducteurs et comment intégrer cet outil dans ma stratégie de sélection ? La génomique permet la gestion des gènes d’intérêt C'est le cas notamment du gène culard et du gène Polled. Maitrise du gène culard Le gène culard est un gène récessif présent à l’état naturel en race Charolaise. Pour qu’un animal présente le caractère culard il faut qu’il ait reçu le gène de ses deux p

titre de la fenêtre 
 

Quels sont les intérêts apportés par la génomique dans le choix des reproducteurs et comment intégrer cet outil dans ma stratégie de sélection ?

La génomique permet la gestion des gènes d’intérêt

C'est le cas notamment du gène culard et du gène Polled.

Maitrise du gène culard

Le gène culard est un gène récessif présent à l’état naturel en race Charolaise.

Pour qu’un animal présente le caractère culard il faut qu’il ait reçu le gène de ses deux parents (mh/mh). Un animal porteur d’un seul gène culard n’est pas culard (+/mh) !

A l’état homozygote les animaux présentent une hypertrophie musculaire recherchée pour la production de viande de haute qualité bouchère. A l’état hétérozygote, l’aspect de l’animal ne permet pas de savoir s’il est porteur du gène ou non.

 

 

Des études montrent que les animaux hétérozygotes (+/mh), porteurs d’un seul gène culard, ont de meilleures performances d’abattage que les animaux non porteurs (+/+) :

  • poids de carcasse à âge type et rendement carcasse
  • qualités bouchères de la viande supérieure : moins grasse, plus tendre et plus gouteuse

♦ D’où l’intérêt de conserver ce gène dans la population charolaise.

La connaissance du statut culard des animaux permet à l’éleveur de gérer ses accouplements en fonction de ses objectifs :

  • Certains souhaiteront éviter les vrais culards (mh/mh) à cause des inconvénients pratiques que cela peut avoir à la naissance (poids et taux de mortalité).
  • D’autres, au contraire, chercheront à les faire naitre !
  • Conserver le gène mh à l’état hétérozygote (+/mh) pour améliorer les performances bouchères du troupeau.

 

Diffusion du gène mh dans le troupeau 

Accouplement femelle non porteuse (+/+) et d’un mâle hétérozygote (+/mh)

  (+/+)

(+/m/h)

+/+ +/+
+/mh mh/+
  • 50% de veaux hétérozygotes +/mh, le gène ne s’exprime pas
  • 25% de veaux non porteurs (+/+)

Accouplement femelle hétérozygote (+/mh) / mâle hétérozygote (+/mh)

  (+/+)

(+/m/h)

+/+ +/mh
+/mh mh/mh
  • 50% de veaux hétérozygotes culards (+/mh) le gène ne s’exprime pas
  • 25% de veaux non porteurs (+/+)
  • 25% d’homozygotes culards (mh/mh) le gène s’exprime.